Sunday, December 14, 2008

Monde Avenir Actualité - Malgré la crise, la santé reste une des priorités d'Obama Julie Connan (lefigaro.fr) avec AFP

Malgré la crise, la santé reste une des priorités d'Obama

Julie Connan (lefigaro.fr) avec AFP
11/12/2008 | Mise à jour : 19:03
| Commentaires 4 | Ajouter à ma sélection
.
Tom Daschle et Barack Obama, jeudi, à Chicago. (AP)
Tom Daschle et Barack Obama, jeudi, à Chicago. (AP)

Le président élu a nommé Tom Daschle secrétaire à la Santé jeudi et martelé que les difficultés économiques du pays n'éclipseraient pas l'ambitieuse réforme du système de santé américain qu'il a promis de mener.

Tom Daschle a du pain sur la planche. Nommé secrétaire à la Santé jeudi par Barack Obama, l'ancien leader de la majorité démocrate au Sénat entre 2001 et 2003, se retrouve avec une mission de premier ordre. Une mission qu'Hillary Clinton n'avait pas réussi à remplir, en son temps, lors de la présidence de son mari. «J'ai demandé à Tom non seulement d'être mon secrétaire à la Santé et aux services sociaux, mais aussi d'être le directeur à la Maison-Blanche du bureau consacré à la réforme du système de santé», a annoncé le président élu, lors d'une conférence de presse sur «l'avenir du système de santé national» à Chicago.

Tom Daschle, 61 ans, est «l'un des plus grands experts du système de santé américain», a souligné Barack Obama. Mais il «n'apporte pas seulement sa grande expertise à ce poste, il apporte le respect qu'il a gagné pendant ses années passées en tant que leader au Congrès. Il sait comment travailler avec l'autre camp et surmonter les divisions partisanes», a-t-il dit. La nomination de Tom Daschle, qui avait perdu son siège du Dakota du Sud au profit des républicains lors des législatives de 2004, devra être confirmée par le Sénat.

Le candidat Obama avait fait de la réforme du système de santé l'une des grandes promesses de sa campagne. Les Etats-Unis comptent en effet pas moins de 46 millions de personnes sans couverture maladie.

La santé «fait partie de l'urgence»

Et, à tous ceux qui craignaient que la crise économique et financière ne retarde cette réforme du système de santé américain, Barack Obama a tenu à envoyer un message très clair, à 40 jours de son entrée à la Maison-Blanche. «Certains vont demander comment nous pouvons nous permettre d'investir dans notre système de santé en une période si difficile pour l'économie. Pour ma part, je pose une question différente : comment pouvons-nous nous permettre de ne pas le faire ?», a lancé le futur président. «C'est le moment de résoudre ce problème (…) Cela fait partie de l'urgence», a-t-il ajouté.

«Il est temps cette année, avec cette administration, de moderniser notre système de santé pour l'adapter au 21e siècle, de réduire les coûts pour les familles et les entreprises et de fournir enfin une couverture maladie abordable et accessible à tous les Américains», a déclaré Obama, en évoquant «des initiatives très agressives», comme la mise en avant de la prévention pour réduire les coûts.

Avide de «rationnaliser le système» de santé, le président élu a affirmé que «tout le monde doit être impliqué» : des médecins aux infirmières en passant par les entreprises. Il a également prôné une réflexion «ouverte et transparente» qui dépasse les clivages partisans.

Fin novembre, Barack Obama avait déjà mis en exergue la santé en ouvrant sur son site Internet de transition, change.gov, un débat public sur le système de santé américain. Plus de 5.000 contributions avaient été envoyés en quelques jours.

http://www.lefigaro.fr

Post a Comment
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Popular Posts